Friday, August 18, 2006

A propos du gazage de masse

(Légende : gaz extrêmement meurtrier, le phosgène avait servi de base de travail pour un plan anglo-américain d'extermination de masse des populations civiles japonaises et allemandes. Ordonné par Churchill et Trumann, ce plan fut ajourné après que le navire transportant le gaz fut coulé dans le port de Bari par les Allemands. Ultérieurement, l'arme atomique, le phosphore et la famine furent privilégiés)
Malgré la répression, Jean Plantin continue avec acharnement son travail en faveur de la vérité historique. Le premier numéro de cette nouvelle revue est tout simplement passionnant, révélant des crimes alliés occultés ou méconnus, taillant en pièces certains mythes contemporains, avec des contributions de Mark Weber (USA), Robert Faurisson (France), Charles Provan (USA), John Sack (USA-Israël) et Eric Werner (Suisse). Au programme, un article sur Ernst Nolte et les campagnes de presse dont il a été victime de la part du New York Times et qui amenèrent à une agression en 1994 qui faillit bien être mortelle. Ensuite, un article sur les bombardements alliés qui tuèrent des détenus des camps allemands, notamment ceux du paquebot Cap Arcona et du cargo Thielbek, qui abordaient ostensiblement un drapeau blanc. Malgré ce dernier, qu’on ne pouvait pas ne pas voir, les Typhoon anglais les coulèrent, comme les Américains avaient mitraillé un sous-marin battant pavillon de la Croix-Rouge car plein de naufragés anglais, provoquant la mort de 7.600 détenus du camp de Neuengamme. Un autre article soulève un fait inconnu de la propagande officielle : un plan américain d’extermination par le gaz de la population japonaise sous le nom d’Operation Downfall (opération Décombres) en bombardant 25 villes japonaises et 25 centres industriels. Pour Tokyo, les Américains comptaient déverser 54.000 tonnes de gaz phosgène (chlorure de carbonyle), escomptant la mort de 5 millions de personnes. Ce projet était né du cerveau démoniaque du général William Porter, qui le transmit au général George Marshall qui le fit suivre le 14 juin 1945 à l’amiral Ernest King. Truman donna son accord le 18 juin, mais la capitulation japonaise rendit ce plan caduque. Toujours dans les crimes de guerres américains au Japon, un article sur l’inutilité militaire de la bombe d’Hiroshima, sachant que dès décembre 1944, les Japonais avaient demandé à se rendre et un court article sur les viols à Okinawa où environ 10.000 femmes ont été violées par les Marines américains en 1945. Toujours dans le registre des crimes de guerre, mais contre les Allemands cette fois, un article sur trois Juifs coupables d’avoir participé à l’extermination des Allemands de Pologne : Lola Potok, qui a sévi au camp de Gleiwitz et a notamment brûlé vif un jeune allemand de 14 ans pour le crime de porter un short scout qu’elle avait confondu avec celui des Jeunesses Hitlériennes, Salomon Morel, le boucher du camp de Zgoda qui tua personnellement au moins 1583 Allemands, le docteur Cedrowski, qui laissa mourir de faim et de froid 48 des 50 bébés des prisonnières allemandes... Un autre article sur les crimes de guerre israélien en 1948, notamment sur le massacre de Tantoura (23 mai 1948) commis par la brigade Alexandroni et des contributions sur le vrai-faux journal d’Anne Frank, l’affabulateur Miklos Nyiszli ou les trucages de l’exposition sur les crimes de la Wehrmacht. A noter que deux des auteurs, Provan et Sack sont « exterminationistes », le dernier cité étant d’ailleurs… juif !

6 Comments:

Anonymous Anonymous said...

"Cette revue", quelle revue?

7:51 AM  
Blogger Enzo said...

Tabou n°1 – 20 € - Akribeia –45/3, route de Vourles – 69230 SAINT-GENIS-LAVAL – ISBN : 2-913612-07-5

(j'ai repris l'article dans le blog littéraire d'Enzo)

7:58 AM  
Anonymous Raoul said...

Il paraît que le pape Jean-Paul II a cautionné l'existence des chambres à gaz?

2:16 AM  
Blogger Enzo said...

Avec une mère juive lituanienne, le contraire aurait été étonnant. Sacré Lolek !!!

2:21 AM  
Anonymous Anonymous said...

la paranoïa se porte bien... merci!
Continuez et à votre santé...si j'ose dire?

10:46 AM  
Blogger Enzo said...

La paranoïa se porte très bien, BHL, Wiesel, Kouchner et autres n'ont jamais été aussi délirants...

Mais la paranoïa est un grand spectacle, c'est du shoah-business...

10:48 AM  

Post a Comment

<< Home